• Dansk
  • NL
  • EN
  • FI
  • FR
  • DE
  • EL
  • IT
  • NO
  • PL
  • PT
  • RO
  • SL
  • ES
  • SV

Le lobbying de Monsanto : une attaque contre notre planète et la démocratie

Les sociétés comme Monsanto disposent de vastes ressources pour s’offrir de l'influence en politique grâce au lobbying. Elles sont non seulement représentées par de nombreuses associations de lobbying, que ce soit à l’échelle locale ou au niveau mondial, mais elles disposent en plus de toute une armée de lobbyistes à gages, elles rétribuent discrètement des scientifiques pour qu’ils leur servent de porte-parole et elles participent à des projets de greenwashing.
 

El lobby de Monsanto: un ataque contra nosotros, nuestro planeta y nuestra democracia

Les institutions de l’Union européenne et le gouvernement des États-Unis sollicitent souvent elles mêmes le lobbying des entreprises, leur offrant ainsi un accès privilégié aux prises de décisions. Cette symbiose contre-nature permet aux sociétés de capturer les prises de décisions, ce qui a pour conséquence de nous conduire tout droit à une démocratie vidée de sa substance, mais également à la catastrophe environnementale et à de graves injustices sociales.

Le lobbying de l’industrie se répartit principalement en trois domaines : celui ciblant directement les décideurs ; les relations publiques et la propagande envers l'opinion ; et enfin la contestation de la science. Pour exécuter ces besognes, on retrouve trois types d’acteurs : les commanditaires qui donnent les ordres ; les exécutants qui les appliquent ; et enfin ceux qui se rendent complices de ces entreprises néfastes.

Ce petit guide, publié à l’occasion du Tribunal Monsanto à la Haye, dévoile certains outils et certaines stratégies clés du lobbying de Monsanto, illustrés par des exemples provenant de du monde entier.

Rapport complet: Le lobbying de Monsanto : une attaque contre notre planète et la démocratie

Attached files: 

Add new comment

Plain text

  • No HTML tags allowed.
  • Web page addresses and e-mail addresses turn into links automatically.
  • Lines and paragraphs break automatically.

Autres articles en français

Get our monthly newsletter

Follow us on social media

162 civil society organisations from across Europe have called for European trade policy to be made more democratic. Only a democratic and transparent process from its inception has the potential to ensure that trade and investment agreements will benefit all.

The push for reform continues from within the European Parliament, from the Ombudsman’s office and from civil society. This year, two Ombudsman inquiries, a Parliament discussion on the use of transitional allowances to prevent conflicts of interest, and finally, Parliament’s reaction to the Commission proposal for reforming Commissioners’ ethics rules all need to be wrapped up.

Here’s a roundup of the various factors that might push a reform of the revolving-door rules in 2018.

The decision of the European Ombudsman to ask the European Central Bank President to end his membership of an opaque and exclusive club dominated by financial corporations is a step towards ending a culture of secretive collusion between regulators and big banks.

CETA has now been provisionally applied. Our new mobile and desktop game Dodgy Deals lets players face some of the dangerous features of trade deals like CETA and shows what is at stake.